- Bonjour Monsieur Martin, un café comme d'habitude ?
- Oui, merci Monsieur Gaston, avec un double calva, s'il vous plaît !
- Alors Monsieur Martin, encore des contrariétés ? On a besoin d'un petit requinquant ?
- Mais, Monsieur Gaston, vous n'avez pas entendu aux nouvelles ce matin ? Le président Obama relève le taux maximal d'imposition à 39,6 pour cent. C'est une catastrophe ! Vous comprenez, Monsieur Gaston, avec un taux comme ça, ça ne vaudra même plus le coup d'aller faire fortune en Amérique. Qu'est-ce qui fera rêver notre jeunesse maintenant ?