02 juin 2008

Anti-méditations Mars

1er mars
La paix du corps s'enracine dans la caresse et la sexualité. Cela requiert un très haut degré de disponibilité et de capacité de jouissance.

 

 

 

 

2 mars
Voici un fleuve qui arrête notre vie et nos sensations. Charon a coulé avec sa barque. Nous voilà orphelins.

 

 

 

 

3 mars
Afin d'arriver à ressentir l'inutilité de toutes choses, nous devons commencer par ignorer ce que la société voudrait nous faire prendre pour des "valeurs".

 

 

 

 

4 mars
La route se poursuit, - et se mord la queue de poussière.

 

 

 

 

5 mars
Notre inconscience nous fait faire n'importe quoi, la grande gueule, le mari fidèle, le messie avant l'heure, la putain fière de l'être et même l'écrivain vain.

 

 

 

 

6 mars
Ne vous en faites pas pour une petite lâcheté, une moyenne mesquinerie ou un gros mensonge. Que voulez-vous que ça rajoute dans l'immensité du pire.

 

 

 

 

7 mars
Nous sommes déterminés, donc irresponsables.

 

 

 

 

8 mars
Nous ne pouvons connaître les conséquences de nos intentions, comme le cristal est traversé par la lumière sans savoir que grâce à lui elle s'éclate.

 

 

 

 

9 mars
Mieux nous comprendrons la nature du monde, plus nous pénétrerons profondément dans les mécanismes du hasard et de l'aléatoire. Cette compréhension permet, d'une part, d'éviter de se torturer inutilement, et, d'autre part, de cultiver notre sens de la responsabilité en toute liberté.

 

 

 

 

10 mars
Ce n'est qu'au prix d'un relâchement constant que notre renoncement se confirmera et que nous pourrons devenir insensibles au poison des serpents à sornettes.

 

 

 

 

11 mars
Prendre, c'est libérer celui à qui l'on prend.

 

 

 

 

12 mars
Nos idées déterminent notre destin, autrement dit, la gravité de nos crimes.

 

 

 

 

13 mars
Nous sommes tous maîtres de notre vie : Pourquoi pardonner aux autres plus qu'à nous-mêmes ?

 

 

 

 

14 mars
Seules les relations humaines et les passions font passer le temps agréablement, et nous redoutons le jour où elles viendraient à manquer. Souvent nous nous trouvons à la croisée de deux chemins, dont l'un conduit à la vertu du plaisir et l'autre au pêché de l'ennui.

 

 

 

 

15 mars
Lorsque nous ne nous sentons pas concernés, - cela nous amène à ressentir une profonde émotion de liberté.

 

 

 

 

16 mars
Chacun est victime du monde à sa manière, chacun attend que le monde le rende heureux. Chacun est son monde.

 

 

 

 

17 mars
Le malheur est le résultat de l'immaturité du monde. Il est nécessaire à l'espoir, comme la peur est la conséquence du bonheur.

 

 

 

 

18 mars
Le son de la cloche ne sait pas qu'il fait l'opinion.

 

 

 

 

19 mars
Si la voie est dégagée, méfie-toi de l'embuscade,
Si le nombre est illimité, il s'agit d'un mensonge,
Si cela est immobile, c'est que c'est mort,
Si cela monte et descend, c'est pour te mettre à l'épreuve,
Si cela coule dans ton lit, ne te réveille pas,
Si cela est dans ta poche, c'est peut-être à toi.
Voilà les paraboles des six pièges intérieurs.

 

 

 

 

20 mars
Nous portons une inattention bienveillante et irrespectueuse à nos rêves.

 

 

 

 

21 mars
Si nous savions que demain matin nous allions recouvrer la vue, nous profiterions de notre dernière nuit pour frapper les passants de notre canne blanche.

 

 

 

 

22 mars
Les coups sont le véhicule de la douleur qui est la preuve de notre sensibilité.

 

 

 

 

23 mars
Les choses les plus insignifiantes de notre vie ne sont pas les plus petites ou les plus négligeables, mais celles que nous avons oubliées.

 

 

 

 

24 mars
L'esprit et le silence n'ont que peu d'importance : c'est en s'appuyant sur eux que le monde instille en nous ses regrets. Nous pourrions dire que l'esprit et le silence en quelque sorte trahissent le corps.

 

 

 

 

25 mars
L'univers a la taille de mon cerveau. Et de temps en temps celui de mon sexe.

 

 

 

 

26 mars
Les paroles douces font du bien. Elles peuvent être dites sans ambages ou être emballées dans du papier de rire, servies bien au chaud sous la couette ou par courrier expresso. Gardons les insultes au frais pour demain.

 

 

 

 

27 mars
Nous connaissons très bien le poids des paroles et la réalité qu'elles véhiculent. Voilà pourquoi des paroles agréables nous procurent du plaisir, alors que des paroles désagréables nous contrarient et nous mettent en colère. Si nous étions différents, les mots n'auraient pas le même sens, alors soyons différents.

 

 

 

 

28 mars
Ne pas voir la misère demande que nous restions endormis. Cela suppose, entre autres, de vivre dans la hâte et la précipitation afin de ne pas s'attarder sur ce que nous ne voulons regarder en face. Moins nous nous occupons de notre nombril, plus il nous est facile d'ignorer le nombril des autres.

 

 

 

 

29 mars
Quand on veut rester immobile, il faut d'abord examiner le monde autour. S'il se meut, il convient de se mouvoir à la même vitesse.

 

 

 

 

30 mars
Que ta parole soit impertinente et excessive, obscure et désagréable, d'un ton véhément et agité ; qu'elle exprime ta bêtise sans bornes.

 

 

 

 

31 mars
L'enseignement du gourou doit être assez compliqué pour mobiliser l'énergie des disciples pendant suffisamment longtemps, c'est-à-dire jusqu'à ce qu'ils aient oublié qu'ils ont été vivants.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Posté par Parkane à 18:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Anti-méditations Mars

Nouveau commentaire