02 juin 2009

Tout faux, tout flamme

Aéroport de Rio de Janeiro, guichet d'Air France, monologue intérieur :

Ces "miraculés" qui racontent maintenant partout que leur bonne amie, consul des Pays-Bas aux Brésil, avait fait des "pieds et des mains" pour les faire embarquer sur le vol fatal.
Elle m'a pris la tête pendant une heure, oui. Tout y est passé : Et vous savez qui je suis, je vais appeler votre PDG ou encore mieux, votre ministre des transports, ce n'est pas une petite employée comme vous qui va me contrarier !
Vous pouvez appeler le président de la république ou le pape, je lui ai dit, ça sera pareil !
Ils se croient tout permis ces gens là, mais avec moi ça ne marche pas. Déjà que je me fait ch... dans ce pays où tout le monde est à la plage pendant que je bosse. Je lui ai fait croire que l'avion était plein. Elle était bien obligé de me croire, parce que joindre Borloo un dimanche soir, à la veille du lundi de Pentecôte en plus, bon courage.
Bon, en tous cas, bravo les "miraculés", pas un seul mot sur moi, pas un remerciement, rien.
Si j'avais su, je les aurais laissé monter dans le zinc, et leur copine hollandaise aurait été bien emmerdée.

Noir.

Posté par Parkane à 14:37 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags :


Commentaires sur Tout faux, tout flamme

  • Consulamento ;

    Nuage céleste, une femme dans un groupe en attente de transit, Intérieur nuit.

    Réflexions sur les pensées de la guichetière :
    -Savoir qui l’on est procure un peu de sagesse, le faire savoir , n’attire que des ennuis.
    -La Consul croit en l’économie collectiviste car elle place le PDG sous le ministre : c’est fou ce que les gens de même tendance se font ch…entre eux ; pas besoin de plage à proximité pour ça.
    -Le président, le pape voilà des impuissants passifs agissants pour la bonne cause, car si elle avait invoqué plus haut , elle l’aurait prit ce foutu avion.
    -Se croire tout permis n’engage que l’horizon étriqué de l’autre ou provoque l’extension de sa propre fatuité
    -Borloo bourré aurait de toute façon trouvé normal que l’avion lui aussi soit plein.
    -Scandale : le ministre aurait la même attitude que ses administrés un dimanche soir, à la veille du lundi de Pentecôte en plus.
    -Que ta quête de reconnaissance t ‘étouffe, que ne m’as tu pas échangé en surbooking avec la hollandaise !
    Fondu-enchainé

    Posté par ouanda, 02 juin 2009 à 17:17 | | Répondre
  • la question se pause alors.
    que faire le jour ou je peux prendre l'avion ou le train d'avant ?
    Mon destin en sera-t-il different ?
    la question mérite d'etre posée chez Valériane.

    Posté par mango, 02 juin 2009 à 21:16 | | Répondre
  • @mango

    Totalement d'accord.
    Si les "miraculés" avaient pris cet avion, il serait peut-être pas tombé, et ils n'auraient jamais su qu'ils avaient sauvé la vie de 228 personnes.
    A mon avis, c'est ce qui arrive tous les jours, sinon l'humanité aurait disparu depuis longtemps.

    Posté par Parkane, 03 juin 2009 à 10:41 | | Répondre
  • Tout d'abord, il y a du bon de s'en foutre des besoins, des envies des autres et de leur piston - Ils ont qu'à faire comme tout le monde -
    La preuve que l'employé a eu raison car il n'a pas dans ce cas-là pas deux morts sur la conscience
    Wouaihhhh !!! quelle ingratitude !- A+

    Posté par valériane, 03 juin 2009 à 20:07 | | Répondre
Nouveau commentaire