19 mai 2011

Breuvage sidérant

- Monsieur Martin, bonsoir ! Quelle surprise de vous voir à cette heure-ci ! C'est peut-être un peu tard pour un petit café ... - Bonsoir, Monsieur Gaston ! Je vous remercie, mais il faut savoir surprendre et parfois même sur-surprendre, n'est-ce pas, Monsieur Gaston ? - Absolument, Monsieur Martin ! Alors, que vous sers-je ?- Eh bien, Monsieur Gaston, je prendrai un Red Bull !- ... ?!?- Oui, vous savez, cette boisson autrichienne en boîte qui donne du peps !- Bien sûr, Monsieur Martin ! Je vous l'apporte toute de... [Lire la suite]
Posté par Parkane à 18:05 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : ,

18 mai 2011

L'Antiphète (II)

Comme il traversa les sables mouvants, Zordik fut saisi d'une joie véritable et il se dit tout haut : Comment pourrais-je être navré et triste ? Oui, c'est sans regret que je quitterai ce désert. Si courtes ont été les nuits de plaisirs que j'ai passées dans ces plaines, et courts furent les jours en ma propre compagnie ; et qui ne saurait laisser derrière lui plaisirs et bonne compagnie avec joie ?J'ai accumulé trop de souvenirs dans ces non-lieux, trop peu nombreux sont les vieillards qui pourraient témoigner de ma... [Lire la suite]
Posté par Parkane à 14:34 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :
17 mai 2011

Breaking Nerves

Selon ses avocats, DSK, sonné après sa première nuit à Alcatraz, prêt à plaider coupable : "Cette porsche est bien la mienne !"
Posté par Parkane à 14:10 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags :
15 mai 2011

DSKO ?

Ejection précoce ? Soupçon d'innocence ?A survivre?
Posté par Parkane à 17:19 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags :
13 mai 2011

Laurent le Magnifique

- Allo, mon cher Laurent !- Monsieur le Président !- Mon cher Laurent, si je t'appelle personnellement, c'est que j'ai un petit service à te demander.- Monsieur le Président, je serais très heureux de pouvoir ...- Bon, mon cher Laurent, tu n'es pas sans savoir que les marinistes, comme les appelle Collard, gagnent du terrain, et qu'une partie de notre noyau de la vraie droite commence à loucher sur la blonde. Il faut donc agir, vite et fort. Toi, mon cher Laurent, tu es jeune, tu as une longue et brillante carrière... [Lire la suite]
Posté par Parkane à 10:38 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,
13 mai 2011

Attention ! Une certaine prudence s'impose ! (III)

Le refus d'accueillir l'ex-femme de Dutroux en France ne prouve pas qu'elle n'aurait pas eu droit au RSA.
Posté par Parkane à 00:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

11 mai 2011

L'Antiphète (Part I)

Zordik, le rejeté et le haï, qui était le crépuscule de sa propre nuit, n'avait pas eu la patience d'attendre dans le désert de Noâme qu'on vienne le chercher pour le ramener dans la ville de sa mort future.Le jour où les fleurs de cactus se consumèrent sous le soleil zénithaire, il décida de partir, de se parer de son chemin du retour comme d'un collier de perles de pas brillants sous la lune croissante. Au loin, il aperçut la piste balayée par les vents de sable et d'oubli.Les fenêtres de son esprit se refermèrent et son détachement... [Lire la suite]
Posté par Parkane à 18:47 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :
07 mai 2011

Fasci-Nation et parfaite Com-Union

Posté par Parkane à 15:37 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , ,
05 mai 2011

Disparu des écrans radar depuis 1988

Qui donc se souvient de cet autre comique nommé Blanc, qui est noir, pas trop baraqué, se prénomme Eric, et que les moins de vingt ans ne peuvent qu'ignorer ?  D'ailleurs, qui se souvient d'Henry Chapier ? PS : Si jamais quelqu'un d'autre aurait, depuis le début de l'existence de la blogosphère, consacré un billet à Eric Blanc, Maître Parkane rembourse la différence !  
Posté par Parkane à 18:17 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :
04 mai 2011

Le malheur des Caïns fait le bonheur des apôtres

- Monsieur Martin ! Bonjour ! Ça faisait un bail.- Eh oui, Monsieur Gaston, pas tout à fait emphytéotique, mais presque.- ... ?! Absolument, Monsieur Martin. le temps est de plus en plus court. Je vous sert un petit café, je n'ose pas dire "comme d'habitude", mais le coeur y est, Monsieur Martin. Alors, Monsieur Martin, auriez-vous changé de quartier ?- Ah, Monsieur Gaston, ne croyez pas que je sois infidèle, mais je sors peu ces temps-ci, et surtout, j'essaie de limiter ma consommation de café et... [Lire la suite]
Posté par Parkane à 16:56 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags :