Commentaires sur My beautiful crisis !

    Oui je suis tout a fait d' accord avec vous: en 1929 la crise consistait à protéger les entreprises du pays maintenant elle consiste à protéger les financiers du pays ... Jusque là tout le monde accepte... Oui la crise c est donc bien "la protection"... Supprimons là ! Là , rien ne va plus nous sommes (à) découverts ...le chaos ménagement à fait place au chaos management : le système en crise ?!!! allons donc les cocos nous donnerons leurs peurs pour les fendre.

    Posté par Ouanda, 23 septembre 2011 à 17:27 | | Répondre
  • A vous lire ...

    ..., mon cher ouanda, la crise serait un produit comme un autre ? Y qu'à la revendre alors ... zut, c'est déjà ce qu'ils font.
    Mais en vérité, c'est de la vente forcée pour nous extorquer notre épargne.

    Posté par parkane, 24 septembre 2011 à 15:54 | | Répondre
  • Lets go in the winner

    Explication de texte ,( "expliquer démontrer autant de forme de vulgarité "):
    l analyse de " nouvelle protection" et son parralelisme avec la crise de 29 ne sont pas de moi mais d' un haut responsable d' une structure financière européene , ceci dit la crise n est pas un produit mais un moyen de faite tomber les entraves au libéralisme pur et dur qui a inventé la mondialisation bien avant l internationale...essuyez vous ça saigne... Bref la protection , qui empêche justement l internationale et gene l alter mondialisme compromet également la mondialisation, il convient donc pour le capitalisme de faire faire la besogne aux autres, comme d' habitude : dénoncer la protection en la liant aux financiers tant détestés par les masses peureuses , si ça marche c est le système qui est conforté ( my beautiful crisis) si ça marche pas ils sauvent les banquiers avec leurs argents et c est pareil : le gagnant gagnant est la base des modèles de maths appliqués dans les grandes écoles de commerces. Mais vous avez compris un des versus comme l atteste votre seconde phrase.

    Posté par Ouanda, 24 septembre 2011 à 20:46 | | Répondre
Nouveau commentaire