24 juin 2011

La fin de la liberté ?

Depuis dix ans, les forces libres des démocraties libres défendent en Afghanistan les valeurs du monde libre contre des barbares obscurantistes dealers d'opium profanateurs d'oeuvres d'art emburqaneurs de femmes opprimées.
Des milliers d'hommes ont sacrifié leurs vies pour empêcher ces hordes de vandales d'envahir le monde entier jusque dans nos bras pour y égorger nos fils et nos compagnes.
Depuis dix ans, nos présidents librement élus lors d'élections libres nous tiennent le discours du combat pour la liberté qui se livre précisément là, en Afghanistan.
Et puis, avant-hier, mine de pas y toucher, on nous dit que finalement ce n'est plus la peine, qu'on va retirer librement nos forces libres en concertation avec nos alliés, chefs de guerre certes, mais grands défenseurs du commerce libre.
Et là, alors là, j'ai vraiment le trouillomètre à zéro, parce que si nos présidents librement élus arrêtent de nous défendre contre les ennemis de la liberté venant de l'Afghanistan, c'est sûrement qu'ils sont au courant de quelque chose, mais qu'ils ne nous disent pas pour pas qu'on panique, du genre "les envahisseurs sont déjà parmi nous, finalement ils sont passés par la Libye, vite il faut raccourcir nos lignes", et là c'est grave parce que la Libye c'est quand même beaucoup plus près.
En tout cas, les cours de la coke risquent de chuter sérieusement dans les mois à venir.
 
   

Posté par Parkane à 16:23 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,


Commentaires sur La fin de la liberté ?

    la Liberté est un bien du libre échange.

    vous n êtes pas pêcheur , trop pur , ou trop en retard mais un jour viendra où vous comprendrez qu il y à des pêcheurs à la ligne et à la palangrotte. Avec des moyens et d 'autres plus manuels qui veulent sentir le poisson quand il mort et pas voir plier la canne plus ou moins longue. l Art de la guerre est résevé aux pêcheurs à la ligne de faille géostratégique l ameçonnage aux pêcheurs à palangrottes de nos côtés obscurs .

    Posté par ouanda, 27 juin 2011 à 14:12 | | Répondre
Nouveau commentaire