- Monsieur Martin, bonsoir ! Quelle surprise de vous voir à cette heure-ci ! C'est peut-être un peu tard pour un petit café ... 
- Bonsoir, Monsieur Gaston ! Je vous remercie, mais il faut savoir surprendre et parfois même sur-surprendre, n'est-ce pas, Monsieur Gaston ?
- Absolument, Monsieur Martin ! Alors, que vous sers-je ?
- Eh bien, Monsieur Gaston, je prendrai un Red Bull !
- ... ?!?
- Oui, vous savez, cette boisson autrichienne en boîte qui donne du peps !
- Bien sûr, Monsieur Martin ! Je vous l'apporte toute de suite, mais je dois dire que vous m'avez vraiment surpris ! Je vous mets un verre ou une paille ?
- Haha, à mon tour d'admirer votre sens de l'à-propos. Voyez-vous, Monsieur Gaston, ce sont les évènements les moins imaginables qui nous bouleversent le plus et qui font le plus dérailler le monde. Par conséquent, et afin de garantir la tranquillité de la marche de ce monde déjà suffisamment perturbé par des circonstances imaginables pour ne pas souhaiter d'être débarrassé par celles qui ne le sont pas, je propose de créer un nouveau métier qui aurait pour activité exclusive d'imaginer ce qui paraît inimaginable aux communs des mortels en général et à ceux qui décident de notre sort en particulier.
- Mais Monsieur Martin, ces métiers existent déjà, nous avons les politologues et les économistes, les philosophes ...
- Pardonnez-moi de vous interrompre, Monsieur Gaston, mais les spécialistes que vous évoquez, ne font qu'émettre des hypothèses fondées sur l'analyse des faits passés et actuels, et ils restent donc forcément dans un réalisme qui ne peut raisonnablement tenir compte de ces ruptures qui de temps à autre sidèrent le monde. Je pense à des évènements comme le 11 septembre, bien évidemment, ou la chute du Mur, et vous voyez, déjà les choses se compliquent, car nous sommes obligés de faire la distinction entre évènements concoctés par quelques individus et ceux qui résultent de grands mouvements de masse.
- Alors, si je comprends bien, Monsieur Martin, dans le premier cas, il a eu bien des gens qui ont imaginé et réalisé ce qui paraissaient inimaginable à tous les autres, et dans votre deuxième exemple, l'inimaginable est simplement devenu imaginable pour beaucoup de gens dans un laps de temps très court, ce qui a créé la surprise ...
- Très juste, Monsieur Gaston, je vous vois très en forme ce soir !
- Et dites-moi Monsieur Martin : Quand il s'agit d'un individu qui bascule dans un temps très court d'un état dans un autre, sans préméditation, mais néanmoins d'une manière spectaculaire, est-ce que cela fait partie de la première ou de la deuxième catégorie ou des deux à la fois ?
- Excellent question, Monsieur Gaston, mais ce qui me semble sidérant dans ce cas de figure, c'est surtout l'importance et le supposé pouvoir, que quelques centaines de millions d'individus sinon des milliards, peuvent accorder à un seul d'entre eux. Mais fermons là cette parenthèse, et revenons à notre nouveau métier d"imagineur de l'inimaginable", de "futurologue du présumé impossible" ...
- Mais Monsieur Martin, permettez-moi de ...
- Quoi encore, Monsieur Gaston ?
- Permettez-moi de faire remarquer que le domaine de l'inimaginable est par définition encore beaucoup plus vaste que celui de l'imaginable. Comment pourrait-on prendre des décisions qui tiennent compte de l'inimaginable imaginé, en sachant que les marges d'erreur sont de toute évidence déjà très élevées en travaillant seulement à partir de l'imaginable extrapolé?
- Monsieur Gaston, je vais être obligé de vous laisser ...
- Mais Monsieur Martin, vous n'avez même pas touché à votre Red Bull !
- Mais voyons, Monsieur Gaston, vous n'avez quand même pas imaginé que j'allais vraiment avaler ce breuvage ?