13 avril 2011

Sans rancune

- Tu sais ce qu'il a dit Cioran ?
- Non, mais je sens que tu vas me le dire.
- Il a dit, je te le cite :" C'est commettre une effraction qu'envoyer un livre à quelqu'un, c'est un viol de domicile. C'est empiéter sur sa solitude, sur ce qu'il y a de plus sacré, c'est l'obliger à se désister de lui-même pour penser à vos pensée."
- Eh bien, heureusement qu'il n'a pas connu les blogs, ton Cioran, il aurait été vert ... et pour un bouquin, au moins, tu te sens pas obligé de renvoyer un commentaire.

Posté par Parkane à 18:57 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , ,


Commentaires sur Sans rancune

    sans commentaire

    même pas merci
    qu'il m'avait dit
    un jour ou il y avait la pluie
    Cioran parfois est étincelant
    mais pas poli
    sans commentaire

    Posté par laurence, 14 avril 2011 à 17:54 | | Répondre
  • cioran

    Fallait y penser Laurence! t'aurais pas du le mêttre sous ton parapluie, c'était peut être un viol de son espace vital, c'était empiéter sur sa solitude et tu ne pouvais pas l'obliger en plus à se désister de ses pensées pour les tiennes

    Posté par bizak, 14 avril 2011 à 18:09 | | Répondre
  • il n'y aura pas assez de temps de ma vie pour expier ma connerie

    Posté par laurence, 15 avril 2011 à 12:21 | | Répondre
Nouveau commentaire