05 avril 2011

Jeu de sociétés

tv_jeuMes chers candidats, soyez les bienvenus à notre jeu de polémique fiction, et passons tout de suite à la première question. Ecoutez attentivement le texte qui va suivre, il s'agit d'un extrait des "Missives antipodesques" de Lautmon de Descensquiou, auteur célèbre de la cour de Martelle XV. Soyez bien concentrés, le style de l'époque risque de ne pas faciliter la compréhension de notre citation. La question à laquelle vous aurez à répondre, vous sera posée à la fin.
Top, c'est parti !
Là-bas, au bout du monde, il y a deux pays, quasiment voisins. Dans le premier quand tu pousse un coup de gueule en faisant de gros yeux, tu passes pour un dur qui sait imposer son point de vue. Quand on t'accuse d'avoir fait quelque chose de pas net, tu t'énèrves d'abord, puis tu cries au complot, et pour finir tu claironne que tu fais confiance à la justice de ton pays, et à tes avocats, pour te blanchir de toutes ces infamantes calomnies. 
Dans le second, si tu hausses le ton de ne serait-ce que de deux décibels en oubliant de sourire, tu perds la face direct, tellement tu montres que tu n'a pas la self-maîtrise de toi-même ; alors quand tu es accusé d'avoir mis les doigts dans le pot de confiture en ayant oublié de remettre le couvercle, c'est simple, tu reste super-zen et tu souris béatement.

Dans le premier pays quand tu t'excuses pour une boulette, même une toute petite, non seulement tu passes pour un con qui s'est laissé attraper, - parce que dans ce pays-là tout est permis à condition de ne pas se faire prendre -, mais en plus on te prend pour quelqu'un qui n'a ni le bagoût ni les relations nécessaires pour faire passer sa connerie par pertes et profits sans qu'on en fasse un plat.
Dans le second, quand tu t'excuses pour une connerie, même une très grosse, en te penchant en avant, les bras le long du corps, devant tout le monde, avec des sanglots dans les yeux et des larmes dans la voix, avec un air de contrition plus plus, tout en résistant courageusement à l'envie d'éclater de rire, le fait que tu aies essayé de cacher ta grosse connerie jusqu'au bout t'est complètement pardonné, mieux, tu montes dans l'estime de tous. contrition
Fin de citation.
Et maintenant la question à laquelle vous aurez à répondre :
Dans lequel des ces deux pays sera-il plus facile de commettre une grosse boulette, de la cacher plus longtemps et de recommencer plus souvent ?
Allez-y, vous avez trois minutes de réflexion.

Posté par Parkane à 16:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,


Commentaires sur Jeu de sociétés

Nouveau commentaire