albanelLa loi dite Hadopi, d'après l'instance qu'elle mettra en place pour surveiller le net (Haute autorité pour la diffusion des œuvres et la protection des droits sur Internet), servira de caution "culturelle" au développement des outils informatiques nécessaires au contrôle généralisé du réseau d'internet et de ses utilisateurs.
Sous prétexte de sauvetage d'une industrie aux pratiques dépassées, et qui, dans sa nostalgie de méga-profits des années soixante aux années quatre-vingt-dix, est incapable de mettre en place une offre culturelle à prix raisonnable sur le web, ce gouvernement, également dépassée, veut nous faire faire un pas de plus vers le flicage universel.
Apparemment Christine Albanel a l'ambition d'entrer dans l'histoire comme première "Big Sister", qui nous regarde.