24 décembre 2008

Tentative de voeux

Quand le blogueur masqué à l'oeil perçé,
l'intrépide locataire de son personnage douteux, doutant,
l'infâme narcisse webophile qui n'a de cesse de mêler son reflet propre à celui d'un monde abyssal,
quand cet arpenteur immobile du bord du nombril universel s'adresse à ses lecteurs en leur souhaitant un truc aussi inimaginable que de "Bonnes Fêtes",
c'est comme si Jean Gabin avait, en disant "T'as d'beaux yeux, tu sais", planté son regard droit dans l'objectif de la caméra.
Michèle Morgan n'aurait rien pigé, et Marcel Carné aurait crié : "Coupez ! Allez Jean ! Un peu de concentration ! Les machinistes, s'il vous plaît : On renvoie du brouillard ! On la refait ! En place ! Moteur ! Action !"

gabin

Posté par Parkane à 17:27 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags :


Commentaires sur Tentative de voeux

    Bonnes fêtes est une formule, difficile de trouver le bon ton surtout à travers un écran -

    Posté par valériane, 25 décembre 2008 à 20:20 | | Répondre
  • A l'Arpenteur

    la photo semble être tirée plutôt de "la grande illusion".

    Posté par ouanda, 26 décembre 2008 à 09:36 | | Répondre
  • Un képi peut en cacher un autre

    @ouanda : Il convient de bien regarder la couleur de l'uniforme. Dans le Quai des Brumes la vareuse est claire, dans La Grande Illusion, la veste est noire. Dans tous les cas, il s'agit d'échapper.

    Posté par parkane, 26 décembre 2008 à 11:07 | | Répondre
  • d'accord avec ouanda
    on dirait plutôt le sieur dans la grande illusion, lorsqu'ils sont prisonniers dans la forteresse...(c'est précis, hein!)
    mais bon

    Posté par hoplite, 29 décembre 2008 à 18:09 | | Répondre
Nouveau commentaire