13 novembre 2008

Le pot de fer contre le fer à béton

T'imagines ? Tu t'organises en cellules isolées, tu te méfies de tout le monde, surtout des organisations politiques de gauche, d'extrême-gauche, et des syndicats, tu sais qu'on te surveille, normal, tu t'y es préparé, ça fait partie de ta parano structurelle, tu t'installes dans un bled paumé dans une vieille ferme sans confort avec des chèvres et des brebis comme couverture, et puis, je ne sais pas c'qui te prends, t'écris un bouquin, tu te lâches dans une analyse hyperpointue où tu révèles au monde, et aux RG, que notre civilisation high-tech est au fond hyperfragile au niveau des structures comme les trains et le réseau électrique. Le bouquin tu le mets en vente, parce qu'il faudra bien que ça commence à bouger un peu, que les masses prennent conscience de leur immobilisme sans issue, et entre nous, avoue que ça te fait kiffer de foutre la trouille au pouvoir. Et là, un fou furieux cryptoproségo, et par hasard un des trente-deux clampins qui ont acheté ta bafouille, a l'idée foireuse de vouloir empêcher les délégués socialistes d'aller à leur congrès à Reims, et commence à saboter les TGV. Mais évidemment, ça ne plaît pas à Sarko qui pour rien au monde permettrait qu'on empêche les socialos à se charcler la cheutron grave en se murgeant au champagne. Alors un coup de sansfil à MAM et te voilà encerclé par 150 cowboys de la république armés jusqu'aux oreilles, et hop, garde à vue prolongée, interro musclée et tutti quanti. Ma foi, ils te prennent vraiment pour un ultra-con.

Posté par Parkane à 15:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :


Commentaires sur Le pot de fer contre le fer à béton

Nouveau commentaire