Commentaires sur Mardi cabot

    Cabotinage du chien de garde

    Utopie pour hier maintenant et demain :
    H. G. Wells
    J’appuyai sur le levier jusqu’à sa position extrême. La nuit vint comme on éteint une lampe ; et un moment après, demain était là.
    La Machine à explorer le temps, 1895.

    Utopie pour ici :
    Saint Augustin
    Deux amours ont donc fait deux cités : l’amour de soi jusqu’au mépris de Dieu, la cité terrestre ; l’amour de Dieu jusqu’au mépris de soi, la Cité céleste.
    La Cité de Dieu, 413-427.

    Utopie pour utopie :
    Joachim de Flore
    Après le temps du Père, ou de la Loi, puis celui du Fils, ou de la Grâce, viendra celui de l’Esprit, un temps tel qu’il n’y en a pas eu depuis que les hommes ont existé sur la terre. […] Ce sera un temps de bonheur, de joie et de repos. […] Le peuple du troisième état, comparable à Salomon le fils de David, sera rempli de l’Esprit, sage, pacifique, digne d’amour, adonné à la contemplation, et la domination de la terre entière lui sera accordée.
    Concordia veteris et Novi Testamenti, fin du XIIe s.

    Posté par ouanda, 16 septembre 2008 à 10:44 | | Répondre
Nouveau commentaire