02 juin 2008

Anti-méditations Janvier

1er janvier
Naître homme ou femme ou tortue est chose aussi facile que pour une feuille d'érable de lâcher sa branche, de tanguer dans la brise et de se poser à la surface.

 

 

 

 

2 janvier
Vivons sans illusions ! Du temps de nos aïeux déjà, la condition humaine, sans liberté et sans privilèges, fut difficile à porter.

 

 

 

 

3 janvier
La vie est forte, irrésistible, à l'image du brin d'herbe qui perce le bitume de l'autoroute sans se douter qu'aucune vache ne pourra venir à sa rencontre.

 

 

 

 

4 janvier
Ce corps est bien trop imparfait. A l'image de l'esprit dont il est l'habitacle.

 

 

 

 

5 janvier
Quand aurai-je enfin réussi à me débarrasser de toutes ces croyances qui me font croire que je sais ?

 

 

 

 

6 janvier
Aujourd'hui, accordons-nous le droit au ratage.

 

 

 

 

7 janvier
Usons du mensonge pour nous débarrasser des fâcheux.

 

 

 

 

8 janvier
Tels les arbres dont les sommets servent d'aires de repos aux oiseaux de passage et qui restent plantés là, quand l'aube disperse leurs hôtes, les phénomènes sont ancrés dans la matière.

 

 

 

 

9 janvier
Il n'y a rien qui soit évanescent. Le monde est sans cesse. Et ce qui a été, sera, à jamais.

 

 

 

 

10 janvier
La matière est un principe de confrontation. Quand notre petit orteil heurte le pied du lit, nous créons la réalité.

 

 

 

 

11 janvier
Notre conscience pourrait se résumer ainsi : "Toute la réalité à chaque instant."

 

 

 

 

12 janvier
Nier la réalité de nos illusions est comme rêver la folie sans camisole.

 

 

 

 

13 janvier
La conscience du non-changement, couplée avec la prise en compte du gâchis de l'existence humaine, nous confère un solide sens de l'humour.

 

 

 

 

14 janvier
Le moment de notre mort est prévisible, entre tout de suite et dans longtemps.

 

 

 

 

15 janvier
Comme l'aubergiste qui s'ennuie derrière le comptoir, ainsi l'être qui exerce le métier de l'existence séjourne dans l'attente, - du client et de l’heure de la fermeture.

 

 

 

 

16 janvier
Cet outil, notre corps, serait bien incapable de servir pour une deuxième vie, même en y faisant très attention.

 

 

 

 

17 janvier
Comme un vêtement s'enrichit avec le temps de notre affection et de nos formes, notre vie s'enrichit de nous-mêmes de jour en jour, seconde après seconde, ride après ride.

 

 

 

 

18 janvier
La vie est comme une montagne ...
Il faudra plus d'un toujours pour effacer nos traces dans la terre glaise de ses flancs.

 

 

 

 

19 janvier
Le nombre d'instants qui décomposent une vie est infini.

 

 

 

 

20 janvier
Si nous étions vraiment malins, nous arrêterions de chercher notre avenir dans le futur.

 

 

 

 

21 janvier
La maîtrise de soi n'est que prétexte à paresse.

 

 

 

 

22 janvier
Nous vivrons tous un jour, ce n'est qu'une question de temps. Certains d'entre nous vivront de leur vivant, d'autres devront se contenter de la mémoire de ceux qui leur survivront. Et pour certains la vie se limitera à quelques lignes dans un registre d'état civil rangé dans la cave de la mairie de la commune de leur naissance.

 

 

 

 

23 janvier
Le jour de votre naissance, vous avez commencé à vivre. C'est-à-dire vous avez commencé à exister en tant que moi-m'aime.

 

 

 

 

24 janvier
Arriver à destination après avoir désiré le plus possible. Travailler le moment à venir, travailler le désespoir, travailler le rêve, ne pas oublier que rien ne se perd, mais que la transformation peut prendre du temps, que tout est là, sous nos yeux. C'est cela qu'il faut retenir.

 

 

 

 

25 janvier
La vie n'est ni belle ni moche, elle est tout simplement sa propre idée qu'on s'en fait.

 

 

 

 

26 janvier
Exaltant ou pas, facile ou pas, ce qu'il y a de laid, d'indigne, de chrétien, de superstitieux, c'est d'accepter d'être malheureux.

 

 

 

 

27 janvier
Les courbatures de notre conscience sont la preuve que nous sommes sortis de l'eau pour monter aux arbres, afin d'en descendre pour piétiner les plates-bandes de la création.

 

 

 

 

28 janvier
L'abandon de soi est le père de l'amnésie.

 

 

 

 

29 janvier
Si tu ne sais pas faire bon usage de ta mort obligatoire et inutile, à quoi bon jouir d'un esprit ?

 

 

 

 

30 janvier
Il nous faut bien gaspiller cette vie pendant le temps qui nous reste, long instant obscur, semblable à celui où des nuages cachent une lune déjà noire.

 

 

 

 

31 janvier
Les échecs de notre vie ne sont jamais affaire de responsabilité personnelle, ils sont dus aux manquements des générations qui nous ont précédés et qui ont lâchement disparu pour échapper à notre vengeance.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Posté par Parkane à 18:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Anti-méditations Janvier

Nouveau commentaire